19 mai 2024

Quelques informations à connaître sur la médaille du travail ?

La médaille du travail est considérée comme une distinction qui récompense l’ancienneté d’un salarié dans l’exercice de sa profession. Elle peut également récompenser la qualité exceptionnelle des initiatives prises par un employé pendant la réalisation de ces missions. Aujourd’hui, la médaille du travail figure parmi les distinctions officielles de la France. Quelles sont les autres informations à connaître sur cette récompense ?

La composition de la médaille du travail 

Toute personne désirant opter pour l’achat d’une médaille du travail 30 ans doit connaître sa composition. En effet, ce bijou mesure 27 millimètres. À un côté, vous verrez l’effigie de la République avec les mots « République française ». De l’autre côté de la médaille du travail, vous trouverez « Ministère du Travail » avec la devise « Honneur français ». Ces deux dernières mentions sont accompagnées du nom et du prénom du titulaire, ainsi que du millésime.

En fonction du cas, la médaille du travail peut être en Or, en argent ou en vermeil. Elle est suspendue à un ruban tricolore disposé horizontalement. De plus, le ruban de la médaille est garni de feuilles de chêne et d’une palme de laurier.

Les avantages de recevoir une médaille du travail

L’obtention d’une médaille du travail est accompagnée d’un certificat ou d’un diplôme. Cela varie selon la convention collective ou usage de l’entreprise. Par la même occasion, cette dernière peut décider d’attribuer une prime à l’appui dont le montant reste dans la limite du salaire mensuel de base et est exonéré de taxes et d’impôt sur le revenu. Toutefois, la gratification versée par l’employeur n’est pas obligatoire pour les 20 ans de travail.

De plus, la personne reçoit également une autre médaille frappée par la Monnaie de Paris et gravée à son nom. À ce niveau, les dépenses liées à l’acquisition de cette distinction sont à la charge de l’employeur.

Toutes les médailles du travail sont accompagnées d’un ruban ou d’une rosette que les titulaires peuvent porter à la boutonnière. Dans la plupart des cas, ces distinctions sont remises aux salariés d’une entreprise, notamment à l’occasion d’une cérémonie pendant laquelle sont remis les documents attenants. N’hésitez pas à faire la demande de médaille du travail auprès d’un professionnel de la bijouterie afin de bénéficier des avantages qui découlent de cette distinction.

Les différents types de médailles du travail

L’attribution de la médaille de travail est régie par le décret du 4 juillet 1984 (n° 84 591). Sur le territoire français, il en existe 4 échelons :

  • La médaille d’honneur du travail argent : elle est décernée après 20 ans de service ;
  • La médaille d’honneur du travail vermeil : elle peut être décernée au titulaire de la médaille d’argent qui compte 30 ans de service ;
  • La médaille d’honneur du travail or : elle est dans la plupart des cas décernée au titulaire des deux précédentes médailles. Les bénéficiaires doivent compter au minimum 35 ans de service ;
  • La médaille d’honneur du travail grand or : elle est décernée au titulaire des 3 précédentes médailles et à toute personne qui compte 40 ans de service.

Par ailleurs, les services pris en compte pour calculer l’ancienneté d’un employeur peuvent être effectués auprès de plusieurs employeurs. De plus, il est important de préciser que les congés de maternité, de paternité, d’adoption, de formation et de conversion sont considérés comme des périodes de travail. Il en est de même lorsque vous effectuez des stages rémunérés pour la formation professionnelle ou lorsque vous signez un contrat à durée déterminée. Par contre, les périodes de chômage ne sont pas prises en compte. De même, les années accomplies dans le service public ne peuvent pas non plus être comptées.

Qui peut recevoir la médaille du travail ?

Toute personne désirant bénéficier de la médaille d’honneur du travail doit être salariée de nationalité française ou étrangère et travailler pour un employeur français ou dont le siège social est en France. De manière exceptionnelle, certains retraités qui ont travaillé à l’étranger pour des entreprises étrangères peuvent bénéficier de cette distinction à condition que leurs activités professionnelles aient participé au bon renom de la France. Dans certains cas, certains salariés peuvent recevoir la médaille sans avoir l’ancienneté requise. C’est le cas par exemple des mutilés du travail dont le taux d’incapacité est d’au moins 50 %.

Somme toute, la médaille du travail est une distinction généralement attribuée aux salariés ayant plus de 20 ans de service dans une entreprise. La remise de ce prix peut être accompagnée d’une prime.